Maria Anita Palumbo, Alessia de Biase (dir.), Michel Agier (dir.)

Barbès, Château Rouge, Goutte d’Or. Ailleurs commence ici.

Anthropologie d’un espace d’altérité dans Paris

Ecole Doctorale : ED 286 - EHESS École des Hautes Études en Sciences Sociales.
Directeurs : Alessia de Biase, Michel Agier
Discipline : Anthropologie
Date : 2006-2014

Barbès-La Goutte d´Or est historiquement un quartier parisien populaire et d´immigration, où la vie de tous le jours combine aujourd’hui densité et diversité de population qui en font un des quartiers cosmopolites de Paris. Un lieu où des pratiques de la rue étranges et étrangères prennent place dans l´espace public caractérisant l´atmosphère générale de ce quartier du parisien qui fait sentir, autant les habitants que les passants, « ailleurs ». Ce quartier est, en effet, une centralité commerciale africaine en Europe. Si les média insistent à le portraire comme l´exception parisienne, en consolidant ainsi le stigmate d´un quartier dangereux, une « zone de non-droit » dans la capitale, la Politique de la Ville travaille ce quartier depuis les années 80. Ma recherche prend comme objet d´étude ce quartier sous différents points de vue pour analyser comment, dans le passé et aujourd’hui, il se construit / fonctionne comme un espace d´altérité dans Paris. 
Suivant les exigences d´une monographie urbaine contemporaine qui conserve l´unité de lieu comme unité d´objet et non pas comme périmètre d´investigation, ma recherche dépasse largement les frontières spatiales et administrative du quartier Goutte d’Or. Des habitants aux acteurs politiques, de l´espace concret du quartier à son existence médiatique, je propose une analyse des différentes scènes sociales, situées à diverses échelles, qui font exister ce lieu de la ville et qui le façonnent en tant qu´espace entre Paris et son contraire, entre l´ici et là-bas, entre le connu et l´inconnu. Ce travail discute la relation entre identité et territoire en l´articulant à celle, également centrale dans le débat sur l´espace habité, entre pratique et représentation. En empruntant un strabisme nécessaire à l´anthropologue urbain d´aujourd’hui, j´observe cet objet sous une double perspective : celle de l´espace public dans ce quartier et celle du rôle de ce quartier dans l´espace public de la ville. Á partir de ce terrain je questionne le rôle dans l´économie globale des villes contemporaines, d´ « espaces de l´ailleurs » où se joue une urbanité différente, qui souvent déjoue les règles dominantes du vivre en société, ou, tout du moins, en montre le dégrée de conventionalité.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Être habitant ?

Arlette Hérat, Nadja Monnet, Danielle Pamart, (...)

Au plus près, ensemble

l’entrecroisement art, littérature et sciences humaines pour la compréhension d’un territoire entre ville et nature

Hélène Veiga Gomes

Filmer la transformation urbaine en Méditerranée

Workshop du 11 au 13 Novembre 2017 à

Nadja Monnet

Atelier de conversation

Projection du film de Bernhard Braunstein et débat avec la participation de Nadja Monnet

Mina Saidi-Sharouz

Enfants de Beyrouth 

Projection du film de Sarah Srage et debat avec la participation de Mina Saidi-Sharouz

Nadja Monnet

Étrangers dans leur ville

Les jeunes issus de l’adoption internationale à Barcelone

Nadja Monnet

Photoethnographier l’espace urbain ou comment (d)écrire l’urbain au-delà des mots

Présentation d’un essai multimédia.

Nadja Monnet

Se déplacer sans adultes en ville

récits d’autonomie de jeunes barcelonais