Sandra Parvu

Herbes folles, de Los Angeles à Beverly Hills

Boyle Heights : Notes de terrain périphériques

15 juin 2010 | Carnet de terrain Los Angeles

A propos de l’identification au quartier dans lequel on réside (cf. mon entrée du 13 juin sur Inglewood) : lorsque les représentants des associations activistes qui défendent le droit au logement, les universitaires engagés de l’UCLA, me demandent pour faire la conversation où j’habite, je ressens de la difficulté à dire : Beverly Hills. On me dit "c’est guindé". De toute évidence, cela ne colle pas avec ma recherche. Comme la rédactrice du LA Times, j’habite là, mais je ne fréquente pas les gens qui y habitent - à l’exception d’un ami de longue date, seul point de repère dans la ville avant que je ne vienne m’y installer. J’en arrive donc à me poser la question : "Beverly Hills : It’s where I live, but do I belong ?"


Quels signes comporte le passage entre Beverly Hills et la ville de Los Angeles ? Sur le plan cadastral, les blocs de couleurs indiquent les normes constructives du bâti. Beverly Hills, en tant qu’entité indépendante de la ville, est soumise à une réglementation différente et apparaît en blanc. La rue ne fait pas toujours la limite. Cette dernière coupe curieusement dans la masse du bloc bâti et ceci n’est pas un cas isolé — je ne sais pas ce que cela implique pour les propriétaires de ces lots soumis à deux codes urbains différents, mais dans l’espace public, cela donne des situations visuellement frappantes.


Les voies de circulation sur Burton Way sont séparées par une langue de terre engazonnée. La frontière est visible dans la coupe nette de l’herbe côté BH.


Sur la Third Street, à hauteur du tiers du bloc, les pylônes et les fils électriques disparaissent. Côté BH, ils sont enterrés.


L’entrée sur le territoire de Los Angeles n’est pas signalée. Par contre, les panneaux blancs annoncent clairement les limites de Beverly Hills. Ce manque de symétrie - le passage d’une administration municipale à une autre se fait en général dans les deux sens - équivaut à l’entrée dans une propriété privée. Sous le panneau, les règles de la ville, la plus contraignante consistant en l’interdiction de parquer sa voiture dans les rues résidentielles sans autorisation entre 2h30 et 5h00 du matin. Dans le journal local, Beverly Hills Courier, on apprend que la restriction a été mise en place afin d’éviter le bruit, la saleté et les actes de vandalisme potentiels de fêtards qui se seraient attardés dans les clubs de la ville.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Architectures et villes face à la mondialisation

Alessia de Biase (dir.), Paola Berenstein Jacques (dir.), Federica Gatta

L’architecture et le droit à la ville dans le contexte de la globalisation

Alessia de Biase (dir.), Alain Guez, Nancy Ottaviano, (...)

Habiter en hauteur à Paris

ou comment se construit la notion de hauteur dans une métropole contemporaine

Monica Coralli (dir.), Maria Anita Palumbo (dir.)

Modèles en question

Influence chinoise sur les formes urbaines au Bénin

Alessia de Biase (dir.), Sandra Parvu (dir.), Alice Sotgia (dir.), (...)

Observatoire Grand Paris : 2# Les empreintes super-structurelles, ou la dialectique local-global dans le devenir de la métropole parisienne

Journée d’études, le 20 janvier 2012, à l’ENSA Paris La Villette

Alessia de Biase (dir.), Sandra Parvu (dir.), Alice Sotgia (dir.), (...)

Observatoire du Grand Paris : 1# Appréhender le socle, ou comment composer avec la base du Grand Paris

Journée d’études, le 10 juin 2011 à l’ENSA Paris La Villette

Alessia de Biase (dir.), Michel Agier (dir.), Anne Raulin (dir.)

Frontières et mouvements de la ville. Comparaisons internationales en anthropologie urbaine

Séminaire doctoral de 2011 à 2015 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Jean Attali (dir.), Olivier Boucheron, Laurent Joubert, (...)

Trames agricole, trames urbaines

Piero Zanini

« Paesaggi dialettici : tempi e contrattempi dell’abitare »

Alessia de Biase (dir.), Augustin Berque (dir.), Philippe Bonnin (dir.)

Donner lieu au monde : la poétique de l’habiter

Actes du colloque de Cerisy-la-Salle

Nava Meron

Pratique / respect du site

Retour sur le terrain

Nava Meron

Voir / savoir

Retour sur le terrain

Nava Meron

Ajouts / rajouts

Retour sur le terrain