Juliette Charron, Alessia de Biase (dir.)

La place, un laboratoire urbain ?

« Résoudre » l’espace public : la place des Fêtes

Ecole Doctorale : ED 395 MCSPP - Université Paris Nanterre
Financement : Contrat doctoral du Ministère de la Culture et de la Communication (2018-2021)
Directeur : Alessia de Biase
Discipline : Architecture, Villes, Territoires
Date : 2017 -

L’objectif de cette recherche est de comprendre les changements urbains et sociaux en cours sur les places parisiennes. Cette proposition de recherche s’articule autour du projet lancé en Juin 2015 par la mairie de Paris, « Réinventons nos places ! ». Le terrain d’étude de notre recherche est la place des Fêtes, dans le 19e arrondissement de Paris qui se situe au centre d’un quartier particulièrement dense dans le nord-est parisien et qui a vécu de nombreuses transformations depuis sa reconnaissance en tant que place en 1887.
La place des Fêtes sera donc envisagée comme un laboratoire des transformations de places à l’échelle de la métropole.

Nos questionnements portent sur l’héritage des espaces publics, en se questionnant sur ce qui fait place aujourd’hui à Paris. Quelles sont les mutations à l’oeuvre, les invariants et les imaginaires citadins engagés dans ces modifications spatiales ? Nous nous interrogerons, à partir du cas d’étude de la Place de Fêtes, sur les différentes temporalités qui rythment les places, du quotidien au temps long des projets urbains, et les acteurs impliqués ou invités à participer aux transformations de celles-ci.

Nos hypothèses se porteront sur l’influence que ce projet peut avoir sur la vie de quartier et le rapport entretenu entre les pouvoirs publics et la vie associative locale. Quels sont les bénéfices en terme de visibilité pour les associations et les citadins à l’échelle du territoire dans le cadre de « Réinventons nos places ! » ? Comment la mise en place de situations particulières, d’événements, permet un changement de point de vue et d’image sur un espace public ? De plus, le choix de la Mairie de faire appel à des équipes pluridisciplinaires pour le projet nous fait émettre l’hypothèse d’un changement de statut des acteurs : l’architecte n’est plus le maître d’oeuvre mais devient médiateur entre l’État et la société. Ces évolutions de statuts nous mèneront à réfléchir sur l’aménagement qui en découle, l’espace est travaillé par fragments successifs, grâce à des éléments de mobilier urbain pour organiser la place et les usages. Enfin nous chercherons à voir si ces manières d’occuper la place influencent et proposent d’autres catégories pour penser les espaces publics aujourd’hui.

Notre volonté est d’étudier ces questionnements dans une démarche ethnographique qui vise à regarder dans les détails la transformation en cours en la mettant en perspective avec celles précédentes afin d’analyser les processus sociaux et spatiaux mis en place dans l’espace public.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Hériter le futur

Manola Antonioli, Brice Gruet, Mina Saidi-Sharouz

Tourisme religieux, patrimoine et projets urbains dans la métropole de Mashad (Iran).

Mashad 2018-2021

Ioana Iosa

Patrimonialisation, renouvellement urbain et ville durable.

Les défis d’un quartier emblématique des expérimentations architecturales, urbaines et sociales du XXe siècle : la Maladrerie à Aubervilliers

Alessia de Biase (dir.), Juliette Charron, Carolina Mudan Marelli, (...)

NATURPRADI

Nature(s) urbaine(s) en pratique(s) digitale(s)

Florence Astrié, Manola Antonioli (dir.)

Lieux de resistance virtuels, lieux d’émancipation réels

De la fabrique du politique via les technologies numériques dans l’espace public

Sara Carlini, Alessia de Biase (dir.)

Imaginer et fabriquer la ville "autrement" ?

Implications pratiques et discursives de l’urbanisme « de terrain » dans les processus de transformation urbaine.

Abir Belaid, Manola Antonioli (dir.)

Les enjeux critiques du design contemporain

Alessia de Biase, Valerie Jouve

Retour de Fordlandia

Colloque et exposition

Sara Carlini, Janet Hetman, Carolina Mudan Marelli, (...)

Ugo Rossi

Forfait 3 jours 2018, du 5 au 7 juin 2018 au LAA

Manola Antonioli

Georg Simmel et le champ architectural 

Sociabilité urbaine, paysage et esthétisation du monde

Alessia de Biase, Nancy Ottaviano, Ornella Zaza

Digital Polis

La ville face au numérique : enjeux urbains conjugués au futur

Alessia de Biase (dir.), Piero Zanini (dir.)

Atlas#2 Verona : La dimensione urbana delle fortificazioni

(La dimension urbaine des fortifications)

Federica Gatta

« La technicisation de l’incertitude »

Une réflexion à partir du cas de la transformation du nord-est de la métropole parisienne