Alain Guez

Le travail du temps dans le projet architectural et urbain

Sujet d’Habilitation à Diriger les Recherches (HDR)

Coordination : Alain Guez
Date : Depuis 2009

L’architecture et l’urbanisme sont communément considérées comme des disciplines de l’espace. Pourtant, dans l’histoire de ces disciplines, la recherche élaborée à travers le projet, a exploré explicitement ou implicitement différentes façons de penser et travailler le temps dans les œuvres. Notre projet de recherche veut explorer comment le temps est une matière du projet architectural et urbain en comprenant ici l’architecture comme media interprétant le présent, au sens de triple présent proposé par Paul Ricoeur. Ainsi l’architecture apparaît comme un enchevêtrement complexe de temporalités qui traversent toute oeuvre depuis sa programmation jusque son habitation, ou mieux, les différentes formes d’habitation qu’elle peut accueillir dans la durée. Dans ce sens on pourrait parler d’une possible anthropométrie du temps à travers l’architecture. Le présent est plastique et l’architecture travaille cette plasticité en nous inscrivant dans une épaisseur temporelle, invitant à habiter le temps d’une façon plus ou moins riche, plus ou moins ouverte, inclusive ou exclusive. L’architecture est un media de l’habiter le temps. Nous faisons l’hypothèse que toute oeuvre architecturale configure une inscription singulière dans le présent et une proposition de présent dans lequel être au monde. Autrement dit, une proposition architecturale est aussi une invitation à un certain rapport au temps. Dans cette perspective, qu’on pourrait appeler d’anachronique, il s’agit de comprendre les temporalités à l’oeuvre dans une architecture ou dans d’autres artefacts, dans leur production et dans leur réception. Notre recherche veut contribuer à former et révéler cette matière spatiale et temporelle manipulée dans le projet architecturale et urbain. Les résultats de la recherche devraient avoir un intérêt théorique et pédagogique. Nos objets de recherche sont constitués d’oeuvres architecturales et urbaines, voire également de propositions paysagères ou encore d’objet de design ou d’oeuvres d’art. Les oeuvres seront ici appréhendées du point de vue de la fabrication dans un contexte et du produit comme media. Chaque proposition développe, implicitement ou explicitement, des thèmes temporels particuliers (mémoire, évolutivité, incertitude, …). Parallèlement notre pratique professionnelle nous permet de travailler le projet et d’explorer, en fabricant, les temporalités modelables dans le projet architectural et urbain.