english

Objectifs

Contribuer à une anthropologie de l’urbain

Notre approche anthropologique se propose d’être au milieu des processus de transformation des territoires, afin d’analyser ce que tous les acteurs de ces derniers fabriquent en terme d’outils pour les penser, les projeter et les imaginer dans le futur. Il s’agit de contribuer à une anthropologie capable d’expérimenter des manières de tenir ensemble plusieurs échelles spatiales (du détail à la grande échelle territoriale), temporelles (le temps court, évènementiel, avec le temps long des constances mais aussi tenir ensemble le passé, le présent et le futur), et narratives (individuelles et collectives, aussi bien qu’articuler les récits et les discours des habitants, des concepteurs et des décideurs). Une anthropologie qui puisse porter une contribution concrète à la fabrication de l’urbain, et qui soit partie intégrante du processus de projet.

Contribuer aux savoirs du projet

Notre hypothèse est que l’analyse est déjà une forme de projet, et que les différentes démarches de l’un et de l’autre s’enrichissent mutuellement et, ce faisant, la “compréhension de” et “l’intervention dans” les territoires urbains en transformation s’affinent. Dans cette perspective, notre objectif est de consolider l’apport de l’approche anthropologique que nous développons au projet architectural, urbain et paysager et en explorer les possibles traductions pratiques contribuant ainsi à une critique de projets et des disciplines qui lui sont afférentes.

Élaborer des outils d’interdisciplinarité

Il ne s’agit pas seulement pour nous d’ouvrir à d’autres regards et à d’autres disciplines, mais plutôt d’une manière d’identifier, de construire et travailler un objet de recherche afin d’arriver à l’élaboration d’un langage commun capable de mettre en dialogue, autour de l’objet, différentes disciplines convoquées, dans le dépassement des jargons et des codes, dans le but d’une compréhension élargie (en-dedans et en-dehors des disciplines et des institutions). Effort de finesse analytique et « d’acculturation » des savoirs urbains dans la sphère publique. Dans notre expérience cela passe souvent par la mise en place et/ou l’élaboration d’outils (de la cartographie au documentaire, en passant par l’entretien, le langage hypertextuel du web, ou d’autres formes à explorer) capables tant de tenir ensemble les différentes regards que d’interagir au mieux vis-à-vis des circonstances en permanente évolution sur les terrains d’étude.

Expérimenter des pédagogies

Enseigner en école d’architecture nous pousse à caractériser les enseignements par la pratique et l’expérimentation interdisciplinaires comme manière pour questionner les savoirs et les pratiques architecturaux. La recherche joue un rôle précis en tant qu’outil pédagogique, alors que la pédagogie devient un moment heuristique de mise à l’épreuve d’une recherche, en partageant avec les étudiants les problématiques, des terrains d’étude, les approches et les méthodes.