Ferdinando Fava (dir.)

"Stygma ou de la sémiosis des autres"

Séminaire doctoral, du 15 mars au 30 mai 2011 à l’Université Paris 8

Lieu : Université Paris 8
Horaire : du 15 mars au 30 mai 2011
Organisateurs : Ferdinando Fava (dir.)

Ferdinandio Fava, anthropologue, Université de Padoue
Professeur invité à Paris 8
URF Arts, Département Arts Plastiques

A la zen de Palerme (Italie), cité exemplaire de la banlieue maudite italienne, l’effort d’analyser les rapports entre l’espace construit et l’espace social, dégage, à y voir de près, des enjeux fondateurs transdisciplinaires, à l’oeuvre dans la production d’un leiu d’exclusion urbaine massivement médiatisé et hautement stigmatisé. Le corps, la "nature" personnelle, l’appartenace sociale, le logement : le projet de déconstruction du "stigma" des résidents, de leurs activités, de leurs territoires et de leurs manières d’habiter réclame d’intérroger "du dedans et du bas" la sociabilité un actu et de saisir autrement nos entrelacs avec le monde, que celui-ci soit l’advenir d’une rencontre, nos choses, ou l’espace de notre quartier ; un souci enfoui aussi dans les gestes de plusieurs fréquentations urbaines des cinéastes, des photographes, des écrivains, des peintres, mais aussi es architectes, des planificateurs urbains et des travailleurs sociaux. Quelques-uns s’y préparent en démontant les explications de la koiné dominante, toujours "du haut et du dehors", tout en reconnaissant de rester en deça de la poétique de l’autre qui échappe comme un point aveugle.
C’est au croisement de ces tensions que l’entreprise anthropologique se constitue en gete qui exprime (et offre) une manière d’être au monde : un regard vulnérable, une écoute désarmé, le tamis critique de la durée. C’est par là qu’elle peut faire place à d’autres, à l’imprédictible, à l’invisible, l’unheimlich. Une trame de relations signifiantes se présente alors à la fois comme une terre, toujours nouvelle à explorer en même temps qu’elle s’évanouit comme de l’air échappant à toute prise directe. Peut-on voir ces entrelacs et comment ? Alors même que ce sont dans les gestes, routiniers ou uniques, que nous avons sur le monde et que nous posons en lui, que les processus de sémiosis se déploient en lui donnant forme (plassein) et que, lui-même, le monde, les "reçoit". L’initiative individuelle se manifeste de l’intérieur de ce milieu de choses et de rapports sociaux, de contraintes invisibles et d’écarts de liberté.
Dans les séances de ces séminaires de recherche seront explorés les enjeux soulevés par la démarche anthropologique, au regard de la compréhension de l’altérité, de l’expérience et des pratiques du quotidien urbain, de sa restituions dans la scène publique, et de la mécanique qui fabrique les lieux aujourd’hui.

Programme

- Mardi 15 mars 2011 : séance inaugurale : Dans les plis de la ville
12h - 15h, Bâtiment D, salle D143

- Vendredi 18 mars 2011 : Arrête-toi et pense ! Appréhender un territoire
10h45 - 11h30, Amphi X (intervention dans le cadre du colloque international)
L’université de Paris 8, pôle de développement territorial

- Mercredi 30 mars 2011 : Facere, agere, genere : des gestes et des pratiques
12h - 15h, Bâtiment D, salle D143

- Samedi 3 mai 2011 : De l’expérience
13h - 18h, Bâtiment D, salle D143

- Mardi 17 mai 2011 : Du témoignage
13h - 18h, Bâtiment D, salle D143

- Mardi 30 mai 2011 : Des images de la ville
12h - 15h, Bâtiment D, salle D328

Université Paris 8, 2 Rue de la Liberté, 93200 Saint-Denis
metro ligne 13, Chatillon Montrouge - Saint-Denis Université, arrêt Saint-Denis Université