Véronique Zamant

« Subtiles divergences. Le patrimoine carioca entre « paisagem cultural » et « paysage culturel ». »

in Julien Bondaz, Florence Graezer Bideau, Cyril Isnart, Anais Leblon (Eds.), Les vocabulaires locaux du "patrimoine". Traductions, négociations et transformations, Reihe : Freiburger Sozialanthropologische Studien/Freiburg Studies in Social Anthropology/ Etudes d’Anthropologie Sociale de l’Université de Fribourg, 2014, pp.87-105
  Lire l’article
(PDF - 840.1 ko)

Au coeur des enjeux issus du contexte actuel de ce qui est communément nommé “mondialisation” se trouve la notion de patrimoine. Bien qu’elle soit une construction sociale complexe dont la sémantique diffère selon les aires culturelles, elle est amplement adoptée à l’échelle mondiale. En témoigne le grand nombre de pays qui adhèrent à la liste du « Patrimoine Mondial de l’Humanité ». Transcendant les conditions d’appréhension et d’interprétation, les nationalités et les échelles des groupes sociaux, l’attribution du label UNESCO confère dès lors une reconnaissance patrimoniale internationale aux éléments qui en bénéficient. Mais au-delà du vocabulaire, des instruments et des catégories mis en place par l’UNESCO et qui semblent désormais communs à toute culture, les différents objets et usages du champ patrimonial faisaient déjà, bien souvent, partie intégrante des cultures non occidentales. Comment s’opère le délicat travail de négociation et d’articulation entre traduction de standards internationaux et conceptualisation de logiques patrimoniales locales ? Nous proposons, dans cet article, de relever les changements, les négociations, les malentendus ou les transferts survenus au cours de la formalisation de deux représentations différentes de la ville de Rio de Janeiro en tant que paysage culturel, à travers deux dossiers de candidature de patrimonialisation relevant pour l’un, de l’échelle internationale de l’UNESCO et pour l’autre, de l’échelle nationale de l’IPHAN.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Par-delà les modèles

Olivier Boucheron, Maria Anita Palumbo

L’infraordinaire de la Modernité 1 : L’entre-deux barres

Une ethnographie à travers le Monde de la transformation, par les habitants, des ensembles de logements collectifs

Nava Meron, Alessia de Biase (dir.)

Le rituel et la pratique de l’espace materiel et virtuel de la ville orthodoxe juive

Olivier Boucheron, Monica Coralli, Ferdinando Fava, (...)

L’entre-deux barres.

Une ethnographie de la transformation des ensembles de logements collectifs par leurs habitants

Nava Meron

Traverser le seuil de la ville orthodoxe juive.Repères et pratiques de l’entre-soi à travers le cas d’étude d’Elad, Israël

Avis de soutenance de thèse, le 24 janvier 2017 à l’ENSA Paris La Villette

Olivier Boucheron, Maria Anita Palumbo

Journée d’étude franco-mongole d’architecture et d’urbanisme

Journée d’étude, le 24 septembre 2015 en Mongolie

Manola Antonioli

Biomimétisme

Science, design et architecture

Alessia de Biase, María A. Castrillo Romón, Albert Levy

Patrick Geddes en héritage

Jean-Paul Loubes

La Chine et la Ville au XXIe siècle

La sinisation urbaine au Xinjiang ouïghour et en Mongolie chinoise

Olivier Boucheron, Monica Coralli, Maria Anita Palumbo

Grande Place

Carnet de terrain à Dakar

Olivier Boucheron, Monica Coralli, Maria Anita Palumbo

Liberté(s)

Carnet de terrain à Dakar

Olivier Boucheron, Monica Coralli, Maria Anita Palumbo

Salam alikoum

Carnet de terrain à Dakar