Alessia de Biase

Vénitiens dans la Pampa

Anthropologie d’une double identité au Rio Grande do Sul, Brésil

éditions Harmattan, Collection « Anthropologie critique », Paris, 2009, 212 p.

Entre 1875 et 1898, une grande migration rurale part de Vénétie, en quittant une misère profonde, à la recherche de l’eldorado au Brésil. Installés dans le Rio Grande do Sul les immigrés vénitiens entrent en contact avec la population locale, les gaùchos, et en restent immédiatement fascinés. Un siècle plus tard, leurs petits-enfants fondent un mouvement de « rachat » de l’identité vénitienne qui se consacre à la défense de leur dialecte en tant que langue, à l’organisation des fêtes à caractère identitaire, aux voyages/pèlerinages en Vénétie, jusqu’à la onstruction d’une liaison étroite avec le parti politique italien de la Ligue. En même temps, les mêmes personnes défendent la culture gaùcha et se sentent les héritiers des traditions de la Pampa. Pour eux, l’un ne va jamais sans l’autre. Ce livre raconte la construction de l’identité gaùcho-vénitienne, multiple et situationnelle, qui n’est qu’un reflet de la société polyculturelle brésilienne où est toujours possible de conjuguer l’un et le multiple, le même et son contraire.