Nava Meron

Voir / savoir

Retour sur le terrain

15 septembre 2012 | Carnet de terrain à Elad, Israël


Un autre moyen pour s’ajouter de la surface est le remplissage des cours et des terrasses, espace de stockage ultime. Mais cet espace était prévu autrement : conçu pour aérer, permettre de sortir, faire rentrer un peu d’extérieur à un intérieur dense et très occupé. La notion de qualité de vie n’est pas prioritaire dans cette société qui cherche à maximiser sa surface habitée. La qualité de vie et de l’environnement sont imposées par l’architecte et l’urbaniste concepteur et par la municipalité qui doit suivre un schéma de planification. Ce ne sont pas des idées qui motivent les individus dont la seule préoccupation doit être la vie pieuse. Certains changements comportementaux se font petit à petit mais en ce qui concerne la recherche des mètres carrés à gagner, elle est constante et invite à des solutions très variées, certaines très astucieuses. Beaucoup se voient depuis l’extérieur par une différence de matériaux, des fermetures improvisées, des ajouts en dur ou en souple. Mais il y a aussi des solutions qu’on ne devine ou ne soupçonne pas. Des mètres carrés creusés sous terre par exemple. Pratique commune qui consiste à miser sur la non surveillance des autorités et des voisins lors des travaux commencés. Il n’y a que la méfiance des voisins qui peut faire hésiter à se permettre plus, beaucoup de prises de risques pas forcément mesurées à leur juste valeur, ni pénale, ni des risques de la personne en terme individuel et collectif. La mairie essaie de suivre et de se couvrir mais la zone grise des non dits est grande. Cette situation de surveillance en silence est une stratégie non dite mais une pression majeure que les divers courants exercent les uns sur les autres. Ils arrivent ainsi à s’autoriser plus de surface de facto que par les démarches officielles.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Architectures et villes face à la mondialisation

Alessia de Biase (dir.), Paola Berenstein Jacques (dir.), Federica Gatta

L’architecture et le droit à la ville dans le contexte de la globalisation

Alessia de Biase (dir.), Alain Guez, Nancy Ottaviano, (...)

Habiter en hauteur à Paris

ou comment se construit la notion de hauteur dans une métropole contemporaine

Monica Coralli (dir.), Maria Anita Palumbo (dir.)

Modèles en question

Influence chinoise sur les formes urbaines au Bénin

Alessia de Biase (dir.), Sandra Parvu (dir.), Alice Sotgia (dir.), (...)

Observatoire Grand Paris : 2# Les empreintes super-structurelles, ou la dialectique local-global dans le devenir de la métropole parisienne

Journée d’études, le 20 janvier 2012, à l’ENSA Paris La Villette

Alessia de Biase (dir.), Sandra Parvu (dir.), Alice Sotgia (dir.), (...)

Observatoire du Grand Paris : 1# Appréhender le socle, ou comment composer avec la base du Grand Paris

Journée d’études, le 10 juin 2011 à l’ENSA Paris La Villette

Alessia de Biase (dir.), Michel Agier (dir.), Anne Raulin (dir.)

Frontières et mouvements de la ville. Comparaisons internationales en anthropologie urbaine

Séminaire doctoral de 2011 à 2015 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Jean Attali (dir.), Olivier Boucheron, Laurent Joubert, (...)

Trames agricole, trames urbaines

Piero Zanini

« Paesaggi dialettici : tempi e contrattempi dell’abitare »

Alessia de Biase (dir.), Augustin Berque (dir.), Philippe Bonnin (dir.)

Donner lieu au monde : la poétique de l’habiter

Actes du colloque de Cerisy-la-Salle

Nava Meron

Pratique / respect du site

Retour sur le terrain

Nava Meron

Ajouts / rajouts

Retour sur le terrain

Nava Meron

Coulée verte

Retour sur le terrain