Alessia de Biase (dir.), Flore Bringand

La forme du territoire productif

Décryptage du modèle spatial des Zones d’Activités Economiques (ZAE)

Direction : Alessia de Biase
Équipe : Flore Bringand (architecte urbaniste, doctorante LAVUE),
Patricia Di Fiore (photographe, artiste)
Commanditaire : PUCA-CACP - Programme de Recherche « Ville productive »
Periode : 2020-2022

Le sujet de « La forme du territoire productif » est peu étudié bien qu’il concerne des surfaces considérables. Les zones d’activités économiques représentent 30% des zones urbanisées en Ile-de-France et en France.
L’avenir des espaces du développement économique, qu’ils soient existants ou à créer, est un enjeu national d’aménagement du territoire qui concerne particulièrement les communes périurbaines et rurales. Le changement récent, par la loi NOTRe, de la gouvernance locale avec le transfert, aux communautés de communes et d’agglomération, des compétences en matière de « création, de l’aménagement, de l’entretien et de la gestion des zones d’activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire », marque un tournant dans l’histoire de l’aménagement des espaces économique.
Ce contexte confirme l’intérêt pour le PUCA, dans son rôle de médiation entre les acteurs de la recherche et ceux de l’action locale, d’apporter « matière à réflexion » aux nouveaux acteurs locaux chargés d’agir pour repenser les relations entre la ville et l’industrie (et activités productives contemporaines) tout en visant les enjeux d’attractivité économique, de limitation de la consommation foncière et de prise en compte de l’environnement.
Dans le cadre de son programme de Recherche « Ville Productive », le PUCA, associé à la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP), soutient la recherche menée par Flore Bringand visant la production de connaissances nouvelles sur le modèle spatial des zones d’activités économiques (ZAE) à partir de cas d’étude en Ile-de-France.
La recherche poursuit un double objectif : d’une part, la mise en évidence des modèles spatiaux et de développement économique mobilisés aujourd’hui pour la conception de nouveaux espaces productifs ou pour leur requalification de zones existantes et d’autre part, l’identification des leviers de mutation des sites productifs dans la perspective des transitions écologiques, énergétiques et numériques.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Récits de paysages

Alessia de Biase (dir.), Sandra Parvu, Cristina Rossi, (...)

Paysages en récit

Pour une approche anthropologique à l’Atlas du paysage de la Seine-Saint-Denis

Alessia de Biase (dir.), François Bruneau, Piero Zanini

Habiter l’autoroute

Valeria Volpe, Alessia de Biase (dir.), Paola Viganò (dir.)

Habiter le dépeuplement

Les Aree Interne italiennes face à une dynamique complexe

Solène Leray, Jean Marc Besse (dir.), Alessia de Biase (dir.)

Territoires soumis aux risques de l’eau

Quelles perceptions de l’inondabilité pour quelles représentations des risques dans la construction de la métropole parisienne ?

Flore Bringand, Alessia de Biase (dir.)

La forme du territoire productif

Décryptage du modèle spatial des zones d’activités dans les territoires périurbains

Alessia de Biase (dir.), Piero Zanini (dir.), Solène Leray

Traces de metropoles #3, traces des quotidiens

Usages et pratiques de l’eau

François Bruneau

Les régions autoroutières. Dimensions territoriales d’une infrastructure de transport

Avis de soutenance de thèse, le 3 décembre 2018 à l’ENSA Paris La Villette

Carolina Mudan Marelli

Traduire la biodiversité urbaine. Enquête autour d’une mesure

Avis de soutenance de thèse, le 8 octobre 2018 à l’ENSA Paris La Villette

Alessia de Biase (dir.), François Bruneau, Flavia Pertuso

Représenter

Objets, outils, processus

Véronique Zamant

"Le paysage culturel, entre préservation et développement. Les enjeux institutionnels de la patrimonialisation du paysage de Rio de Janeiro"

Véronique Zamant

De l’individuel au collectif, des mythes aux pratiques.

Le paysage culturel de Rio de Janeiro vu par ses habitants