Manola Antonioli (dir.)

Georg Simmel et le champ architectural 

Sociabilité urbaine, paysage et esthétisation du monde

Date : 14-16 Mars 2018
Lieu : ENSA Strasbourg, ENSA Paris Val de Seine
Organisateurs : Emmanuel Amougou (LET), Manola Antonioli (LAA), Andrea Borsari (Université de Bologne), Cristiana Mazzoni (AMUP), Alain Milon (EA 4414 Université Paris Nanterre), Alexandra Pignol-Mroczkowski (AMUP)
Partenaires : LET-LAVUE UMR 7218, AMUP -l’ENSAS / INSA - EA 7309, EA 4414 Université Paris Nanterre, Département d’Architecture de l’Université de Bologne
  Programme détaillé
(PDF - 3.3 Mo)

Dans son article : « Métropoles et mentalité » paru en 1903 Georg Simmel faisait observer que la ville était un lieu de croisements, de combats et de conflits ininterrompus à partir desquels l’habitant affirmait sa différence. Nous souhaitons décliner cette différence mise en scène par Simmel dans ce colloque autour de certaines thématiques simmeliennes récurrentes. 

Il s’agira, d’une part d’interroger la question du paysage, celle de la culture urbaine, de l’organisation spatiale, ou encore les questions de la frontière, de la limite (notamment à travers la thématique majeure des ponts et des portes). 
D’autre part, nous proposerons de questionner aussi un contexte plus large, comme par exemple les réflexions de Simmel à propos de l’argent , des réseaux, des conflits, ou de « l’étranger dans la ville ».

Théoricien dont la pensée a contribué à influencer les idées des fondateurs de l’Ecole de Chicago, Simmel nous offre une lecture singulière de l’espace urbain. Ce sont ses intuitions très fines que nous voulons interroger pour éclairer une réflexion « autre » sur la ville. Modernité, espace, grande ville, sociabilité urbaine… sont les mots-clés d’une lecture qui prend en considération la dimension architecturale et urbaine de la pensée simmelienne.
 
À l’occasion du centenaire de sa mort (septembre 1918), le temps est peut-être venu de reconsidérer l’importance de sa pensée dans le champ architectural et esthétique.
L’intention première de ce colloque est de montrer l’importance de l’œuvre de Simmel dans le champ urbain en croisant différentes disciplines (philosophie, sociologie, anthropologie, architecture, arts, littérature, psychanalyse…) à partir de ces concepts-clés. Il s’agit en fait d’une invitation à réfléchir sur les mutations urbaines à travers les perspectives proposées par Simmel. 

Mercredi 14 mars - ENSA Strasbourg : 6-8 Bld. Président Wilson, 67000 Strasbourg

Jeudi 15 et Vendredi 16 mars - ENSA Paris Val de Seine : 3/15, quai Panhard
et Levassor 75013 Paris

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Hériter le futur

Manola Antonioli, Nadja Monnet

Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir

TAPLA - LABEX « Les passés dans les présents »

Alessia de Biase (dir.), Ornella Zaza (dir.)

Territoires numériques, entre ruralité et urbanité ?

Etude sur l’impact de l’innovation numérique dans la commune rurale d’Arvieu

Brice Gruet (dir.), Mina Saidi-Sharouz (dir.), Alessia de Biase, (...)

Tourisme religieux, patrimoine et projets urbains dans la métropole de Mashad (Iran).

Mashad 2018-2021

Raphaël Bourdier, Manola Antonioli (dir.)

Appropriations et transformations des tours de télévision monumentales dans les villes-monde depuis 1956.

Le cas de la tour TDF des Lilas.

Meryam Benabdeljelil, Manola Antonioli (dir.)

La « Smart City », entre utopie moderne et réalité, une transition du concept à la pratique

Maxime Geny, Manola Antonioli (dir.)

La dimension-image de l’architecture Dispositifs et stratégies du courant post-critique nord-américain

Manola Antonioli (dir.)

Atelier doctoral 2022-2023

Gilbert Simondon

Manola Antonioli (dir.)

Atelier de thèse 2021-22

Lectures Vilém Flusser

Manola Antonioli, Maxime Geny, Brice Gruet, (...)

Enkomion, de l’éloge de la ville au marketing urbain : la question de la beauté dans la ville

Colloque en ligne

Paola Berenstein Jacques

Montagem de uma outra herança

Pensamentos selvagens (volume 2)

Manola Antonioli

Entre les lignes

Anthropologie, littérature, arts et espace

Sara Carlini

Imaginer et « faire autrement » la ville ?

Un dispositif d’ « occupation temporaire » au sein des transformations de la métropole francilienne