Juliette Charron, Alessia de Biase, Solène Leray

Habiter la pandémie. Relation entre habitabilité et accessibilité urbaines à Paris sous la Covid-19

Article

Contesti, 2021, N°1. DOI : 10.13128/contest-12581

Résumé

Cet article se propose d’explorer la relation entre habitabilité et accessibilité urbaine en temps de Covid-19. Si l’habitabilité urbaine est constituée par une série d’ajustements et de réajustements que chaque ville fait dans le temps pour permettre le ‘vivre ensemble’ en période ordinaire mais aussi extra-ordinaire, nous faisons l’hypothèse que la notion d’accessibilité est opératoire pour comprendre comment la ville se redessine à l’ère de la Covid-19. Nous avons mené une enquête cartographique avec des étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, qui visait à comprendre comment une idée d’accessibilité urbaine pouvait ressurgir à partir de la transcription spatiale des restrictions mises en œuvre par le gouvernement. Pour amorcer cette démonstration, nous avons effectué une "opération cartographique” en partant de la méthode de Giambattista Nolli, inventée pour cartographier la ville de Rome en 1748.

Abstract

This article explores the interaction between habitability and urban accessibility in Covid-19 time. If urban habitability is constituted by a series of adjustments and readjustments that any city makes over time to allow for ’coexistence’ in both ordinary and extra-ordinary times, we hypothesize that the notion of accessibility is operative to understand how the city redesigns itself in the Covid-19 era. We conducted a cartographic investigation with students from the École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, which aimed to understand how an idea of urban accessibility might re-emerge from the spatial transcription of government-imposed restrictions. To begin this demonstration, we carried out a ’cartographic operation’ based on Giambattista Nolli’s method, invented to map the city of Rome in 1748.

Article en ligne

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Être habitant ?

Nadja Monnet (dir.), Ornella Zaza

De l’(in)hospitalité des centres commerciaux à la soutenabilité de l’urbanisme commercial

Analyse urbaine de sites existants en région PACA et regards prospectifs

Alessia de Biase (dir.), Alice Sotgia, Valeria Volpe, (...)

Habiter Frugès

Anthropologie d’un site patrimonial

Nadja Monnet, Hendrik Sturm

Au plus près, ensemble

l’entrecroisement art, littérature et sciences humaines pour la compréhension d’un territoire entre ville et nature

Deborah Feldman, Alessia de Biase (dir.)

Restez chez vous !

L’intime et son architecture à l’ère numérique.

Victorine Dréau, Manola Antonioli (dir.)

L’agriculture urbaine comme stratégie de construction de commun autour de la mémoire et du territoire à Medellin

Maria Anita Palumbo, Michel Agier (dir.), Alessia de Biase (dir.)

Barbès, Château Rouge, Goutte d’Or. Ailleurs commence ici.

Anthropologie d’un espace d’altérité dans Paris

Hélène Veiga Gomes

Filmer la transformation urbaine en Méditerranée

Workshop du 11 au 13 Novembre 2017 à

Nadja Monnet

Atelier de conversation

Projection du film de Bernhard Braunstein et débat avec la participation de Nadja Monnet

Mina Saidi-Sharouz

Enfants de Beyrouth 

Projection du film de Sarah Srage et debat avec la participation de Mina Saidi-Sharouz

Ioana Iosa

Mises en lumière et zones d’ombre dans l’ouverture au public de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris

Article

Ioana Iosa (dir.)

Architecture et logement social, quels renouvellements ?

Direction d’un numéro de revue

Manola Antonioli

Manifeste pour une politique des rythmes