Sara Carlini, Alessia de Biase (dir.)

Imaginer et faire "autrement" la ville ?

Implications pratiques et discursives d’un urbanisme « de terrain » dans les processus de transformation urbaine.

Ecole Doctorale : ED 395 MCSPP - Université Paris Nanterre
Financement : Contrat doctoral du Ministère de la Culture et de la Communication (2016-2019)
Directeur : Alessia de Biase
Discipline : Aménagement de l’espace et Urbanisme
Date : 2015 -

Urbanisme tactique, transitoire, culturel, appels à projets urbains innovants… se situant à la croisée de familles d’injonctions souvent contradictoires - écologiques, démocratiques et humanistes d’une part, de gestion néolibérale de la fabrique urbaine d’autre part -, l’éventail de dispositifs, acteurs et pratiques que ces dénominations sous tendent, témoigne d’une reconfiguration de l’urbanisme contemporain dont on observe, dans la dernière décennie en France, une séquence intense et paradigmatique.

D’abord constitutifs d’un « hors-champ » de la production urbaine, revendiqués et/ou reconnus comme représentatifs d’un « faire autrement la ville », les pratiques à l’origine des dispositifs en question, ainsi que certains des acteurs qui en sont porteurs, constituent progressivement une nébuleuse relevant d’une « innovation urbaine ». Ce processus de reconnaissance, légitimation, et successive institutionnalisation, serait issu d’une relation dialogique entre injonctions institutionnelles et impulsions professionnelles. Mais comment ce processus se construit ? Dans quelles conditions certains discours ont émergé, et comment ont-ils évolué ? Par quels acteurs, enjeux et motivations sont-ils portés ? Et que produisent-ils ?

Sur la base d’une approche inductive et qualitative, et prenant les discours autour d’un « faire autrement la ville » comme objet d’étude, la thèse se propose de répondre à ces questions en articulant, sur différentes séquences, deux entrées et regards principaux : premièrement, celui de « nouveaux professionnels » de l’urbain, portant un intérêt et un discours particulier sur la fabrique des espaces publics et collectifs de la ville, en adoptant initialement le point de vue de concepteurs aux pratiques de terrain, « les collectifs d’architectes » ; deuxièmement, celui de l’action publique urbaine francilienne et ses évolutions, dans le contexte des reconfigurations politiques, spatiales, administratives et économiques qui accompagnent le processus de métropolisation.

Pour ce faire, une ethnographie multi située a été menée entre 2015 et 2019 entre les scènes et coulisses de ce monde émergent, au sein de différentes situations où un « faire autrement » est à la fois discuté, revendiqué, mis en théorie ou en pratique(s). Effectué au plus près d’acteurs professionnels emblématiques du « faire autrement » en question, et combiné à une étude de corpus, ce travail vise à déconstruire ce processus à partir du présent, d’une manière archéologique, mettant en œuvre une approche anthropologique de la transformation urbaine : un procédé attentif tant aux changements qu’aux permanences, reliant discours, pratiques et représentations, et informant la grande échelle des transformations qu’on observe à partir du détail.

Nous faisons initialement l’hypothèse que ces articulations, analysées d’une manière diachronique, peuvent délinéer des « saisons de l’innovation », nous informant sur la relation entre alternative, innovation et convention dans l’urbanisme contemporain, ainsi que sur la reconfiguration de ses temporalités. Cette articulation nous informerait également de l’émergence d’un nouveau « système » de la fabrique urbaine, de ses composantes et relations, et des conséquents phénomènes de normalisation et standardisation issus du processus en question, et d’un nouveau régime urbain de l’expérimentation et de l’innovation.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Hériter le futur

Alessia de Biase (dir.), Ornella Zaza (dir.)

Territoires numériques, entre ruralité et urbanité ?

Etude sur l’impact de l’innovation numérique dans la commune rurale d’Arvieu

Brice Gruet (dir.), Mina Saidi-Sharouz (dir.), Alessia de Biase, (...)

Tourisme religieux, patrimoine et projets urbains dans la métropole de Mashad (Iran).

Mashad 2018-2021

Ioana Iosa

Patrimonialisation, renouvellement urbain et ville durable

Les défis d’un quartier emblématique des expérimentations architecturales, urbaines et sociales du XXe siècle : la Maladrerie à Aubervilliers

Meryam Benabdeljelil, Manola Antonioli (dir.)

La « Smart City », entre utopie moderne et réalité, une transition du concept à la pratique

Maxim Geny, Manola Antonioli (dir.)

La dimension-image de l’architecture Dispositifs et stratégies du courant post-critique nord-américain

Joffrey Paillard, Manola Antonioli (dir.)

Dispositifs de résistance spatiale à la ville hostile

Alessia de Biase (dir.), Piero Zanini (dir.), Sara Carlini, (...)

Traces de metropoles #2, traces des quotidiens

Les transformations urbaines au quotidien

Alessia de Biase, Valerie Jouve

Retour de Fordlandia

Colloque et exposition

Sara Carlini, Janet Hetman, Carolina Mudan Marelli, (...)

Ugo Rossi

Forfait 3 jours 2018, du 5 au 7 juin 2018 au LAA

Alessia de Biase (dir.), Juliette Charron, Gwen Rouvillois

After Temporary

lo Squaderno no. 55 – March 2020 | ISSN 1973-9141

Alessia de Biase, Carolina Mudan Marelli, Ornella Zaza

Urban Nature in the Digital Age

From Collective Urban Gardens to Individual Micro-Landscapes

Alessia de Biase, Nancy Ottaviano, Ornella Zaza

Digital Polis

La ville face au numérique : enjeux urbains conjugués au futur