Ferdinando Fava

In campo aperto.

L’antropologo nei legami del mondo

2017 Meltemi, ISBN : 978-8-883-53719-6

Le désir de comprendre « les autres » et leur univers n’est pas seulement la prérogative de l’anthropologue. L’assistant sociale et l’éducateur de rue, l’enseignant et le formateur, le dirigeant d’entreprise et le syndicaliste, le ministre des cultes, l’architecte et l’urbaniste partagent ce désir, mais aussi l’inquiétude qui naît du fait d’être désarmé face à sa réalisation ; peut-être parce qu’ils sont trop impliqués dans leurs propres pratiques et catégories.
In campo aperto illustre la réponse exemplaire offerte par la recherche anthropologique pour concrétiser ce désir, en assumant son inquiétude et sa vulnérabilité en tant que constitutif du geste de compréhension.
Pour ce faire, deux histoires sont proposées au lecteur. L’expérience de terrain d’anthropologue français, Gérard Althabe, et l’expérience personnelle de l’auteur. L’itinéraire, du Congo à Madagascar (Althabe) jusqu’à la Sicile (Fava), en passant par la Sartre, en France, est un itinéraire exigeant et, comme pour tout itinéraire, il existe de nombreux points de départ possibles ; la marche est également un arrêt et l’arrivée ne se termine jamais.
"Qui êtes-vous pour les personnes que vous rencontrez ?", "Qui sont-ils pour ceux avec qui j’interagis dans mes recherches ?" : l’auteur a fait siennes ces questions. Posées lors de la pratique sur le terrain ou au sein des pratiques professionnelles, elles "décentralisent" tout le monde, avant tout l’anthropologue avec ses connaissances, et transforment chaque rencontre en un événement contenant des réponses inexplorées concernant la réflexivité critique, l’intersubjectivité et l’éthique de la recherche.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Être habitant ?

Nadja Monnet (dir.), Ornella Zaza

De l’(in)hospitalité des centres commerciaux à la soutenabilité de l’urbanisme commercial

Analyse urbaine de sites existants en région PACA et regards prospectifs

Alessia de Biase (dir.), Alice Sotgia, Valeria Volpe, (...)

Habiter Frugès

Anthropologie d’un site patrimonial

Nadja Monnet, Hendrik Sturm

Au plus près, ensemble

l’entrecroisement art, littérature et sciences humaines pour la compréhension d’un territoire entre ville et nature

Deborah Feldman, Alessia de Biase (dir.)

Restez chez vous !

L’intime et son architecture à l’ère numérique.

Victorine Dréau, Manola Antonioli (dir.)

L’agriculture urbaine comme stratégie de construction de commun autour de la mémoire et du territoire à Medellin

Maria Anita Palumbo, Michel Agier (dir.), Alessia de Biase (dir.)

Barbès, Château Rouge, Goutte d’Or. Ailleurs commence ici.

Anthropologie d’un espace d’altérité dans Paris

Hélène Veiga Gomes

Filmer la transformation urbaine en Méditerranée

Workshop du 11 au 13 Novembre 2017 à

Nadja Monnet

Atelier de conversation

Projection du film de Bernhard Braunstein et débat avec la participation de Nadja Monnet

Mina Saidi-Sharouz

Enfants de Beyrouth 

Projection du film de Sarah Srage et debat avec la participation de Mina Saidi-Sharouz

Juliette Charron, Alessia de Biase, Solène Leray

Habiter la pandémie. Relation entre habitabilité et accessibilité urbaines à Paris sous la Covid-19

Article

Ioana Iosa

Mises en lumière et zones d’ombre dans l’ouverture au public de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris

Article

Ioana Iosa (dir.)

Architecture et logement social, quels renouvellements ?

Direction d’un numéro de revue