Ferdinando Fava

« Gli spazi della violenze e la violenza degli spazi. [Les espaces de la violence et la violence des espaces.] »

in Archivio di Studi Urbani e Regionali, XLV, 110, 2014, pp. 25-39

L’analyse de la dimension spatiale de la violence représente pour les études urbaines l’opportunité de mettre au centre de la recherche, à nouveau et autrement, l’instance fondatrice du spatial turn, c’est-à-dire l’effort de comprendre ce que les acteurs font à l’espace et de l’espace et ce que ce dernier fait à eux et d’eux. L’auteur propose de commencer à explorer cette relation à partir des caractéristiques de l’action violente et de ses modalités de qualifier ainsi espace. Que la violence soit quotidienne ou structurelle, l’espace y participe non seulement comme décor.

EN LIEN AVEC LE CHANTIER DE RÉFLEXION
Être habitant ?

Nadja Monnet (dir.), Ornella Zaza

De l’(in)hospitalité des centres commerciaux à la soutenabilité de l’urbanisme commercial

Analyse urbaine de sites existants en région PACA et regards prospectifs

Alessia de Biase (dir.), Alice Sotgia, Valeria Volpe, (...)

Habiter Frugès

Anthropologie d’un site patrimonial

Nadja Monnet, Hendrik Sturm

Au plus près, ensemble

l’entrecroisement art, littérature et sciences humaines pour la compréhension d’un territoire entre ville et nature

Emilie Pillon, Alessia de Biase (dir.)

Habiter le territoire-laboratoire :

Récits et gestuelles scientifiques, techniques et quotidiennes en Terre Adélie

Sara Escudero Rubio, Alessia de Biase (dir.)

Appartenir au village à l’ère de l’urbain et de l’hyperconnexion.

Attractivité renouvelée des villages et reconfiguration des liens d’appartenances.

Deborah Feldman, Alessia de Biase (dir.)

Restez chez vous !

L’intime et son architecture à l’ère numérique.

Hélène Veiga Gomes

Filmer la transformation urbaine en Méditerranée

Workshop du 11 au 13 Novembre 2017 à

Nadja Monnet

Atelier de conversation

Projection du film de Bernhard Braunstein et débat avec la participation de Nadja Monnet

Mina Saidi-Sharouz

Enfants de Beyrouth 

Projection du film de Sarah Srage et debat avec la participation de Mina Saidi-Sharouz

Nadja Monnet

Les paradoxes de l’adopté : des corps extraordinaires au sein de la nation catalane.

Nadja Monnet

Repenser les trajets maison-école pour donner plus d’autonomie aux enfants

Piero Zanini

Une morale pour la vie de tous les jours